«

»

oct 19

E-réputation : de l’intérêt d’être présent sur les réseaux sociaux pour sa réputation online

e-réputation réseaux sociaux

Il devient presque incontournable d’être présent sur les réseaux sociaux pour la gestion de sa réputation online

Le magazine en ligne Challenges publie un article sur le « danger » de ne pas être sur les réseaux sociaux, comme Twitter, Facebook ou encore les réseaux sociaux professionnels tels que Linkedin ou Viadeo.

A l’occasion de la sortie du livre « La République des réseaux » (Tardy, Rognetta, Jammot) chez Fayard, Frédéric Tardy précise dans l’article qu’à San Francisco, terre de l’économie 2.0, que l’envoi d’un CV pour postuler à un emploi est presque devenu désuet, c’est l’envoi de la page Twitter qui est presque devenue une norme.

Une présence sur les réseaux sociaux pour maîtriser sa e-reputation

C’est certainement un peu exagéré, mais la présence sur les réseaux sociaux est conseillé pour certains types de postes, comme par exemple récemment une offre de community manager publié chez Décathlon / Quechua, qui demandait d’avoir un certain niveau de visibilité online via le score Klout, un outil mesurant l’influence et la réputation online d’une personne.

L’article de Challenges rappelle des chiffres d’une étude TNS pour la boîte d’interim et de placement Expectra. Plus de la moitié des recruteurs indiquaient consulter les réseaux sociaux lors d’un recrutement.

A contrario, des candidats à une offre d’emploi sont eux aussi la moitié à renoncer à envoyer un CV quand la réputation online d’une entreprise laisse à désirer. Comme pour les avis d’assurés, les avis de consommateurs et les avis de salariés sont également consultés (l’exemple récent de Note Ta Boite).

La moitié des recruteurs s’intéressent à la réputation numérique des candidats

De plus en en plus de recruteurs annoncent utiliser les réseaux sociaux dans le recrutement. Alors, chaque candidat devrait se soucier des éléments personnels publiés sur les réseaux sociaux, et accessible à tout un chacun. Le paramétrage restreint à une liste de personnes de confiance est la moindre des précautions. Que penserez par exemple un recruteur de votre soirée alcoolisée de samedi soir ?

A l’inverse, les cas de licenciements suite à des paroles malheureuses sur les réseaux sociaux se font de moins en moins rare. Et on voit encore des personnes annoncer chercher une autre société ou critiquer leur employeur sur les réseaux sociaux.

A lire sur Challenge : « Si vous vous ne vous souciez pas des réseaux, les réseaux se soucieront de vous ». Plus de dix ans après la publication de « La Galaxie Internet », les propos du professeur de sociologie Manuel Castells sur l’impact des nouvelles technologies n’ont pas pris une ride. En quelques années, le web a bouleversé les relations sociales entre individus et dans le monde du travail.« 

» Comparer les assurances e-réputation
Devis gratuit sans engagement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>